La Naturopathie

La Naturopathie

De toutes les médecines douces, la naturopathie est l’une de celles qui s’intègrent le plus facilement aux médecines traditionnelles. Issue de la Grèce Antique et des préceptes du serment d’Hippocrate, la naturopathie se fonde sur les règles du bon sens et de l’harmonie de l’être vivant avec ce qui l’entoure. Partant du principe que le corps humain est un organisme doté de tous les mécanismes de défense nécessaires à sa survie, la naturopathie lui donne les moyens d’exploiter toutes ses ressources intérieures et extérieures pour qu’il s’auto suffise.

C’est surtout vers la fin du 19e siècle que l’on a établit les bases de la naturopathie grâce à un médecin allemand, Benedict Lust (1870-1945), qui ouvre aux États-Unis, en 1902 une première école de naturopathie. À cette époque, la médecine traditionnelle a une certaine ouverture pour les approches empiriques des techniques curatives et on accorde une bonne place à des disciplines telles que l’homéopathie, l’ostéopathie, l’hypnose, etc. au sein de la formation médicale. Ce qui permet alors au docteur Lust de fonder son école de naturopathie, dont le siège est à New York. On y enseigne toutes les matières, de l’herboristerie à la psychologie, en passant par toutes les méthodes thérapeutiques alors connues : acupuncture, chiropratique, réflexologie, techniques de massages, etc.

Réunies sous la bannière de la naturopathie, ces médecines parallèles sont enseignées pendant des années, jusqu’à ce que le corps médical décide que chirurgies et médication chimique donnent de meilleurs résultats curatifs. On ferme donc les écoles de naturopathie et la médecine, telle que nous la connaissons aujourd’hui avec ses traitements de choc et ses médicaments aux nombreux effets secondaires, devient l’unique référence médicale reconnue.

monicore / Pixabay

Pourtant, dès les années 1970, les gens de la plupart des pays industrialisés réclament un retour aux sources quant aux méthodes thérapeutiques. La naturopathie reprend donc du poil de la bête et l’on assiste à un foisonnement de nouvelles écoles et cliniques dans lesquelles sont enseignées et prodiguées les techniques de médecines douces. En 1983, l’Organisation mondiale de la Santé recommande aux autorités médicales de tous les pays d’intégrer la naturopathie aux services de santé publics. Le retour des pratiques curatives en harmonie avec la nature est désormais un fait reconnu.

L’organisme possède la faculté de s’auto régénérer. Grâce à des moyens naturels simples, il est possible de retrouver et de maintenir la santé en observant une hygiène de vie correcte. Le naturopathe n’est pas un guérisseur en fait mais un guide. Il vous dirigera vers les étapes à suivre pour bien cheminer vers une hygiène de vie adéquate. En France, on règle la naturopathie sur quatre cures traditionnelles individualisées : la désintoxication, la revitalisation, la stabilisation et la régénération. Chacune de ces cures est composée de trois techniques majeures ainsi que de sept techniques mineures.

Les techniques majeures comportent les trois aspects essentiels de la santé humaine :

Une alimentation en adéquation avec la personne selon son mode de vie et ses besoins vitaminiques, nutritionnels et diététiques. Une discipline physique permettant au corps de s’oxygéner et de dépenser un nombre suffisant de calories quotidiennement pour le maintenir dans un état de souplesse et de bon fonctionnement. Et une hygiène neuropsychique qui permette la gestion émotionnelle causée par le stress, les soucis, les échecs, etc., et qui garde le psychique dans un état de calme et de relaxation selon les besoins du sujet.

À cela s’ajoutent les sept éléments mineurs nécessaires à un mode de vie sain :
L’hydrologie (bains, douches, saunas, thermalisme, thalassothérapie), les techniques de respiration (exercices respiratoires, ionisation), les massages (relaxants ou thérapeutiques), la réflexologie ( au niveau des pieds et des mains), l’hygiène énergétique (magnétothérapies), l’aromathérapie (plantes et huiles essentielles) ainsi que les techniques de rayonnements (héliothérapie, chromothérapie).

Aujourd’hui, vous pouvez facilement consulter un naturopathe. En clinique médicale spécialisée comme en clinique médicale classique, les soins en naturopathie sont très facilement accessibles. Toutefois, il convient toujours de bien se renseigner sur le praticien pour connaître son cheminement académique. Assurez-vous de la compétence du thérapeute, n’hésitez pas à demander des références et soyez sûr qu’il soit membre d’une association professionnelle.

Lorsque vous consultez un naturopathe, vous devez vous attendre à ce qu’il fasse avec vous un bilan de santé. Le naturopathe consciencieux poussera encore plus loin son investigation en vous interrogeant sur votre façon de vivre, sur votre façon de gérer votre travail, sur l’environnement immédiat dans lequel vous vivez, sur vos activités physiques, etc. Il doit connaître vos habitudes en générales afin de pouvoir identifier ce qui pose problème. À partir des informations que vous lui fournirez, il lui sera possible de trouver l’origine du problème. Le naturopathe ne travaille pas seulement à guérir le mal, il s’attaque directement à la source de ce mal afin de l’enrayer de façon définitive et pas simplement avec une médication qui le calmera provisoirement. Si vous souffrez par exemple d’un mal de dos qui revient sans cesse, la mission du thérapeute est de découvrir à quoi est dû ce mal. Peut-être l’habitude d’une mauvaise posture, peut-être une défaillance musculo-squelettique, peut-être un manque de fer dans l’organisme… Qu’importe la raison, il faut corriger le mal depuis son origine.

Ne vous étonnez pas de passer plus d’une heure dans le cabinet lors de cette première visite. Le tarif devrait également être conséquent au temps que vous écoulez avec le thérapeute. Normalement, les visites subséquentes seront moins longues et moins chères. À noter que de plus en plus de compagnies d’assurances couvrent les frais de ce types de soins. Ne vous en privez pas.

Qui dit naturopathie dit conséquemment l’ensemble des médecines que l’on dit douces. Aussi, consulter un naturopathe est peut-être le meilleur choix à faire comme première approche en fait de traitements holistiques. Le naturopathe est sans aucun doute le plus apte de tous les thérapeutes non traditionnels à vous diriger vers la méthode curative qui répondra le mieux à votre problème.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.